Deux evenements concomitants nous interrogent sur la facon de traiter avec la Chine en annees a venir.

Deux evenements concomitants nous interrogent sur la facon de traiter avec la Chine en annees a venir.

D’abord la signature en catimini le 30 decembre d’une proposition d’accord d’investissement ou CAI (Comprehensive Agreement on Investment) dont des annexes techniques essentielles n’ont ete publiees que recemment.

Ensuite le bras de fer, suite a la decision europeenne de sanctionner quatre responsables chinois accuses d’atteinte notoire a toutes les droits humains contre les Ouighours de la province du Xinjiang. Pekin y a aussitot repondu avec des sanctions contre.

Deux evenements concomitants nous interrogent dans la maniere de traiter avec la Chine dans les annees a venir. D’abord la signature en catimini le 30 decembre d’une proposition d’accord d’investissement ou CAI (Comprehensive Agreement on Investment) dont nos annexes techniques essentielles n’ont ete publiees que recemment.

Ensuite le bras de fer, suite a la decision europeenne de sanctionner quatre responsables chinois accuses d’atteinte notoire a toutes les droits humains contre les Ouighours une province du Xinjiang. Pekin y a aussitot repondu avec des sanctions contre dix personnalites et quatre institutions europeennes dont des eurodeputes allemand Reinhard Butikofer et francais Raphael Glucksmann, ou encore des chercheurs allemand Adrian Zenz et suedois Bjorn Jerden.

Sur 1 plan plus general, les dossiers d’atteintes a toutes les droits humains ne sont plus a demontrer qu’il s’agisse du Tibet, d’Asie centrale ou de Mongolie qui ne forment gui?re loin des deux tiers du territoire de la Republique populaire de Chine. A i§a s’ajoutent la repression terrible contre les Hongkongais, dont Le concept adultfriendfinder profil « Un pays-Deux systemes » reste desormais totalement remis en cause, ou les menaces permanentes contre Taiwan. Sans parler des libertes en Chine meme, dont Qiu Xiaolong, un rescape des massacres d’une place Tian’anmen en 1989, raconte avec humour et poesie l’etat de surveillance orwellien dans ses « enquetes de l’inspecteur Chen ».

Dechiffrer 2022

Cela y aurait aussi une position de principe possible : ne plus entretenir aucune relation economique avec un menu qui revient a une ligne despotique dure. Voire chercher a neutraliser celle qui est devenue une veritable puissance economique et progressivement technologique, et dont la diplomatie suit le schema annonce par Deng Xiaoping lui-meme : retrouver J’ai grandeur passee, laver l’affront des quelque 500 ou 1 000 traites inegaux imposes avec les puissances occidentales et le Japon a J’ai fin du XIX e siecle, ainsi, imposer sa nouvelle diplomatie du Tianxia : « vivre sous 1 meme ciel », 1 autre ordre mondial dont Pekin fixerait largement les termes, qu’il s’agisse des droits fondamentaux humains ou environnementaux, des normes technologiques ou de l’ordre economique mondial ordinairement.

L’asymetrie continue

Tel reste le contexte des travaux d’accord i  propos des investissements dit CAI negocie avec Bruxelles dans le plus grand secret apres 35 cycles de negociation etales sur 6 ans et sans jamais aucune information d’etapes d’ailleurs. Avec, paralli?lement i  cela, l’evidente volonte de Pekin de couper l’Europe en superpuissance americaine ainsi que profiter de ses rivalites internes pour negocier en position de force a partir d’une asymetrie heritee du passe.

Car c’est un brin le paradoxe une theorie de l’economiste Dani Rodrik sur la mondialisation moderee. Justifiant Afin de de bonnes raisons l’asymetrie de l’ouverture entre pays en developpement et pays deja industrialises au profit des premiers, celle-ci a largement perdure dans le cas d’une Chine, qui continue de cultiver soigneusement la protection de son marche interieur et des marchandises comme des implantations des entreprises etrangeres.

Ses engagements a l’OMC en 2001 ont en part reduit ses marges de man?uvre, mais n’ont nullement fera disparaitre l’asymetrie. Loin de la ! En temoignent ses excedents commerciaux records et l’accroissement des parts de marche de ses entreprises, aussi bien sur le marche domestique qu’a l’etranger ou les distorsions de concurrence paraissent considerables i  propos des marches emergents notamment.

En revanche, l’espoir que progresserait sa democratisation au fur et a mesure de sa prosperite s’evanouit En plus qui plus est vite depuis l’arrivee de Xi Jinping aux affaires en 2013.